Chirurgie mammaire

Reconstruction mammaire

Une reconstruction mammaire peut être proposée à des patientes ayant subi une mastectomie totale, c’est à dire l’ablation de leur sein.

Dans quel cas, chez qui peut-on réaliser une reconstruction mammaire ?

Une reconstruction mammaire n’est jamais obligatoire. Elle peut être proposée à des femmes ayant subi l’ablation de leur sein, principalement après un cancer du sein et qui souhaitent retrouver à la fois le volume et l’aspect visuel d’un sein.

La reconstruction mammaire peut être effectuée dans le même temps opératoire que l’ablation du sein : il s’agit d’une reconstruction mammaire dite immédiate. Celle-ci est généralement réalisée conjointement avec des équipes de gynécologues / sénologues. La reconstruction mammaire peut également être effectuée après l’ablation du sein : il s’agit alors d’une reconstruction mammaire dite différée ou secondaire.

Deux grands types de reconstruction mammaire existent : les prothèses et/ou les lambeaux (= utilisation des tissus de la patiente).

Votre chirurgien plasticien vous indiquera quel est le meilleur type de reconstruction à envisager suivant votre cas particulier. En effet, chaque patiente est unique et l’indication doit être posée au cas par cas en prenant notamment en compte sa morphologie, ses désirs, ses antécédents et ses traitements.

Pourquoi une reconstruction mammaire ?

L’ablation d’un sein est une étape bouleversante et traumatisante dans la vie d’une femme. Les patientes ayant subi une mastectomie ont ainsi perdu le principal symbole de leur féminité.

La reconstruction mammaire a pour objectif de restaurer en premier le volume du sein (grâce à une prothèse et/ou un lambeau) et en deuxième l’aspect visuel du sein par la reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire ( = téton ou mamelon + aréole).

Ainsi, une reconstruction mammaire nécessite généralement plusieurs interventions, deux au minimum.

Y a t-il des cicatrices ?

Oui. Les cicatrices sont obligatoires et leur localisation peut être très variable suivant le cas de la patiente et le type de reconstruction envisagée.

Comment se déroule une reconstruction mammaire ?

L’intervention nécessite une anesthésie générale et peut durer entre 1 et 2 heures. Le drainage (ou redons) mis en place pendant l’intervention est retiré en consultation quelques jours après.

Combien de jours dois-je rester hospitalisé ?

La durée d’hospitalisation à la clinique est généralement de deux nuits.

Et après l’intervention, quelles sont les suites ?

À la sortie de la clinique, la patiente devra bénéficier de pansements à domicile pendant trois semaines environ. La douche sera autorisée mais les bains, piscine, sport, soulevé de charges lourdes seront interdits pendant deux mois. Un soutien gorge sur mesure devra être porté pendant deux mois.

Est-ce une intervention douloureuse ?

Oui, cette intervention peut être douloureuse mais ce sont des douleurs modérées, supportables, bien soulagées par les antalgiques.

L’intervention est-elle risquée ?

Comme n’importe quelle chirurgie, une reconstruction mammaire comporte des risques de complications qui seront expliqués à la patiente en consultation.

La reconstruction mammaire peut-elle être prise en charge par la Sécurité Sociale ?

Oui, à l’exception des dépassements d’honoraires, une reconstruction mammaire peut être prise en charge par la Sécurité Sociale après avoir réalisé une entente préalable.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter la fiche d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique 

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Vous pouvez contacter mon secrétariat au 03 87 29 40 78
ou remplir le formulaire ci-dessous